Témoignages : ISA – Benjamin Legrand & Éléonore Court

isa

Benjamin Legrand et Eléonore Court, pilotes du module Innovation et du Forum pour la formation ISA – Spécialité Aménagement du paysage  (ITIAPE) nous parlent du rôle de l’apprentissage pour soutenir l’innovation.    

En quoi l’Apprentissage du Supérieur facilite l’innovation ?
Dans des entreprises ne disposant pas suffisamment d’ingénieurs, le recours aux apprentis contribue à l’innovation, grâce à un apport de nouveauté.
Les apprentis constituent pour les entreprises une opportunité de recruter quelqu’un avec des compétences spécifiques, et une sensibilité aux questions actuelles (écologie, environnement).  Ils impliquent de changer certaines habitudes, et poussent donc à l’innovation.

Que mettez-vous en place en termes d’innovation ?
Au sein de l’ITIAPE, les apprentis doivent suivre divers modules : un mémoire de fin d’études sur la structuration de l’entreprise, un stage à l’étranger pour s’ouvrir à de nouvelles cultures, et un projet permettant de développer son sens critique. Et lors du « forum Innovation », les apprentis doivent présenter six projets d’innovation.

Auriez-vous quelques exemples d’entreprises qui auraient développé l’innovation ?
On peut citer la Ferme des Dondaines (un restaurant associé à une production horticole), l’entreprise O Ubi Campi (spécialistes des jardins thérapeutiques), ou le bureau d’études Osmose (secteur environnemental). Dans ces trois cas, le profil des apprentis est particulièrement adapté.

Témoignages – CREZEO – Antoine Leclercq & Maïlys Reslinger (IAE Lille)

crezeo_1

Crezeo, créé en 2010 a pour cœur de métier la création de communautés en ligne. Depuis 2015, la start-up se concentre sur les communautés de marques. Antoine Leclercq, fondateur de Crezeo et Maïlys Reslinger, ancienne apprentie de l’IAE, nous parlent du bénéfice de l’apprentissage dans une stratégie d’innovation.

En février, vous avez lancé la 1ère communauté de clients du groupe Auchan. Comment fonctionne-t-elle ?

AL : D’un côté, la marque s’exprime à travers une partie éditoriale. De l’autre côté, les membres de la communauté peuvent consulter les contenus, échanger entre eux et interagir. L’objectif est de développer des moyens de communication collaboratifs.

Quelle est la part d’innovation dans ce projet, et quel est l’état de la concurrence?

AL : Les communautés de clients sont devenues un impératif pour les marques, et elles sont de plus en plus nombreuses. La majorité d’entre elles se sont constituées spontanément sur Facebook. Mais le réel intérêt pour une marque de disposer d’une communauté de clients Crezeo, c’est de pouvoir devenir propriétaire des données récoltées, ce qui lui permet de communiquer à 100% auprès des membres.

Maëlis a été apprentie au sein de Crezeo, avant d’être embauchée. En quoi a-t-elle été une aide sur l’aspect de l’innovation ?

AL : Maïlys a rejoint la start-up à un moment charnière de la vie de la société. Elle a notamment pu participer à la création d’une autre activité, Ovius, basée sur la création de contenus. Elle a été partie prenante pour toute la réflexion de ce projet.
MR : Ma contribution en termes d’innovation a surtout concerné ce deuxième projet. L’aspect technologique est pris en charge par les développeurs, mais j’ai pu apporter des idées lors de la genèse et de l’élaboration du dispositif.

Pouvez-vous nous expliquer le principe d’Ovius ?

MR : Il s’agit d’une plate-forme de mise en relation d’auteurs et de clients. Ces auteurs sont spécialisés dans certains domaines d’activités, ce qui permet de sélectionner les profils.

Selon vous, en quoi l’Apprentissage du Supérieur facilite l’innovation dans les Start-ups ?

MR : C’est une question de mentalité, de goût du challenge. Les apprentis apportent également un avis extérieur.
AL : Les apprentis font aussi le lien avec leurs cours, ce qui peut être enrichissant pour l’entreprise en termes de stratégie et de réflexion.

Qu’est ce qui différencie le rôle d’un apprenti dans une entreprise classique et dans une start-up?

MR : L’avantage, dans une start-up, c’est qu’aucun service n’est réellement segmenté. L’apprenti est vite responsabilisé, et découvre davantage grâce à un management plus participatif.

Mentions légales

Editeur

FORMASUP NORD PAS DE CALAIS
7B avenue de la creativite Parc des Moulins
59650 Villeneuve d’Ascq
SIRET : 428135255 00050
APE : 8542Z Enseignement supérieur et post-secondaire non supérieur
Tél : 03 28 33 75 20
E-mail : webmaster[AT]formasup-npc[DOT]org
Conception, réalisation, ergonomie et graphisme du site

STRAT & PIX,
SIREN 791 684 533
45 Rue Gabriel Peri
59700 Marcq en Baroeul

Traitement des données personnelles

Les informations comportant des données personnelles collectées sur ce site sont destinées à Formasup Nord-Pas de Calais, responsable du traitement informatique de ces données.
Conformément aux articles 39 et suivants de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique aux fichiers et aux libertés, toute personne peut obtenir communication et le cas échéant rectification ou suppression des informations la concernant, en s’adressant directement au correspondant informatique et libertés (CIL) de Formasup Nord-Pas de Calais à l’adresse : webmaster[at)]formasup-npc(.]org.
Les renseignements précédés d’un astérisque (*) ont seul un caractère obligatoire.

Malgré nos efforts, il est possible que certains éléments puissent se trouver ponctuellement endommagés ou dégradés.
Nos équipes essayerons de résoudre au plus vite les problèmes rencontrés.
Pour toute demande d’actualisation, modification ou suppression, contactez le correspondant informatique et libertés (CIL) de Formasup Nord-Pas de Calais à l’adresse : webmaster[at)]formasup-npc(.]org